Le mois de septembre à l’Université des Grandes Vacances de Pole Institute clôture : fin de la session de formation 2015

Le mois de septembre à l’Université des Grandes Vacances de Pole Institute clôture : fin de la session de formation 2015

A l’Université des Grandes Vacances, le mois de septembre a été consacré à deux activités importantes : la lecture individuelle des Cahiers de la transformation sociale publiés par Pole Institute et l’écriture des textes de réflexion sur les problèmes actuels de société par les jeunes eux-mêmes. Ce double exercice a clôturé un travail de quatre mois de rencontre et de recherche où les jeunes ont été confrontés à des thèmes sociopolitiques dont les enjeux de fond ont été les suivants : la construction de la conscience citoyenne, l’émergence des alternatives d’action en situation de crise, le développement d’une société de créativité et de responsabilité et l’émergence d’un pouvoir de transformation sociale grâce à l’engagement des générations montantes dans la vie politique aujourd’hui.
Au cours de ce mois de septembre, l’orientation était d’apprendre aux participants à lire et à comprendre des textes consacrés à tous ces enjeux, spécialement les réflexions déployées par les membres du Bustani Ya Mabadiliko (Jardin du changement), un cercle de recherche et de formation qui a déjà publié cinq cahiers riches d’enseignement pour les nouvelles générations. En même temps, il a été demandé aux participants de s’adonner eux-mêmes au travail de réflexion et d’écriture en vue de publier un nouveau Cahier de transformation sociale entièrement consacré à la vision que les jeunes ont actuellement des problèmes du Congo, de l’Afrique et du monde. A chaque séance de travail, quelques participants ont soumis leur texte à la discussion collective sur des thèmes aussi divers que les naufragés de la Méditerranée, le chômage des jeunes, la guerre et la paix dans les Grands Lacs, la politique en RDC et l’urgence de l’unité des mouvements de jeunesse dans une plateforme unique dans la ville de Goma. Autour de tous ces sujets de réflexion, l’essentiel était d’apprendre aux jeunes à penser : penser clair, penser juste, penser efficace et articuler la réflexion de manière logique et profonde pour saisir la complexité des problèmes du monde et proposer des orientations d’action concrète. En liant la perspective de la justesse de la pensée à la nécessité des actions concrètes pour transformer la société, les sessions de l’Université des Grandes Vacances du mois de septembre ont été un grand moment de prise de parole par les jeunes et de recherche, par eux-mêmes, des voies de transformation sociale dans l’action concrète. Les formateurs ont accompagné le mouvement en prenant beaucoup de distance pour laisser les participants s’exprimer, débattre et ouvrir de nouveaux horizons pour eux-mêmes au bout de quatre mois de formation.
Dans les débats chauds et très animés, quelques idées-forces sont ressorties pour guider l’engagement des jeunes dans la transformation sociale :
- L’université des Grandes Vacances devra renforcer l’orientation de la formation à bien réfléchir et à bien écrire pour les jeunes.
- La dimension politique de la formation devra déboucher sur des engagements concrets dans les mouvements de la société civile et dans les partis politiques existants, ou même rendre possible l’émergence des forces alternatives pour le changement.
- Il est bon que Pole Institute crée un espace permanent de formation des jeunes, en dehors de l’Université des Grandes Vacances qui ne devra être qu’une étape dans cette formation.
- La pensée de Pole Institute et ses stratégies de formation en transformation sociale doit devenir une lame de fond pour l’initiation des jeunes à l’action politique aujourd’hui.
- Le Bustani ya Mabadiliko est appelé à organiser ce travail de formation et à la déployer dans toute l’ampleur nécessaire, avec un diplôme à la clé pour valider l’enseignement suivi.
- Il faut encourager la publication des textes des jeunes dans la série des Cahiers de la transformation sociale du Bustani ya mabadiliko.
Pour clôturer la session de formation et en prolonger les effets, les textes de deux nouveaux Cahiers de la transformation sociale en chantier ont été envoyés aux jeunes à leur adresse électronique pour lecture et méditation. L’un a pour thème la paix authentique et durable dans l’Est de la RDC. L’autre porte sur la transformation de l’image de la RDC dans le monde d’aujourd’hui. Il est attendu de chaque jeune un compte-rendu critique sur ces documents.
La séance de clôture de la session 2015 aura lieu le deuxième samedi d’octobre 2015.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Abonnement aux Newsletters

Abonnez-vous avec votre adresse E-mail pour être averti des nouveaux articles publiés.

Go to top