Succès avec les femmes gagne petit

En République Démocratique du Congo (RDC) actuellement, au Nord Kivu et à Goma en particulier, de nombreux ménages doivent leur survie aux femmes. En effet, à cause du taux de chômage important et de la coutume qui empêche les hommes d’effectuer un métier considéré comme ‘minable’, de nombreuses femmes prennent le chemin des rues, où elles vendent souvent à même le sol quelques fruits ou légumes pour subvenir aux besoins de leur famille. Ces femmes, qui s’appellent elles-mêmes « gagne petit » (« wenyi pato ndogo » en swahili) combinent ainsi leur rôle traditionnel de gestionnaires des ménage à celui de pourvoyeuses des ménages et ce, sans y être préparées ni économiquement ni socialement. Ce changement de rôle, dû aux impératifs économiques de survie, ne s’accompagne cependant pas d’un changement de statut puisque la culture, les mentalités et même les lois n’ont pas évolué au même rythme que le contexte. De ce décalage résulte une fragilisation des rapports hommes-femmes ; l’égalité de genre n’est pas au rendez-vous. Outre les difficultés auxquelles ces femmes doivent faire face telles que les aléas météorologiques et les violences policières, elles continuent d’être victimes de diverses formes de violences basées sur le genre : sexuelle, économique, physique, morale. Celles-ci se perpétuent notamment à travers l’entremise de coutumes rétrogrades, ainsi que par des lois discriminatoires ou la non application de lois consacrant l’égalité entre les sexes (exemple : abrogation de l’autorisation maritale du code de la famille). Par conséquent, l’inégalité dans les rapports sociaux, avec la subordination du sexe féminin qu’elle entraine, est institutionnalisée.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Abonnement aux Newsletters

Abonnez-vous avec votre adresse E-mail pour être averti des nouveaux articles publiés.

Go to top