UN JOUR DE MARIAGE UNIQUE ET INOUBLIABLE

Sous les auspices de Pole Institute, dans le cadre de 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes, par un vendredi 8 décembre 2017 ensoleillé, dans une salle accueillante aux couleurs blanche et marron, l’Officier de l’Etat-civil de la commune de Karisimbi, une de deux communes de la ville de Goma,  capital de la province du Nord-Kivu,  a célébré 22 mariages de 22 couples qui vivaient en union irrégulière.
Accompagnés de leurs parents, parrains, marraines et témoins, les épouses rayonnantes, certaines habillées en traditionnelle robe blanche et voile pour mariée, d’autres en tenue élégante cousue en pagne à l’africaine ; et les époux radieux en costume et cravate ou vêtus en chemise d’étoffe à l’africaine, ces couples ont eu une occasion unique et inoubliable de porter une bague de marié et de protéger leur union.   

Un travail de fourmi pour arriver à ce jour
Au cours du mois de mars 2017, un mois dédié aux femmes, le programme genre de Pole Institute avait organisé une série d’activités en faveur des femmes « gagne-petit » partenaires du programme, afin de vulgariser le nouveau code de la famille congolais et participer ainsi à la réduction de la violence faite aux femmes. Les participantes ont alors réalisé que plus de 80% d’entre elles vivaient dans une union non protégée car irrégulière.  
Les organisateurs ont accepté la demande de ces dernières de mener, avec elles, un plaidoyer à différents niveaux pour la stabilité des couples et en particulier la protection des droits des femmes et des enfants.
Huit mois durant, un travail de fourmi a été effectué, d’une part par le programme genre de Pole Institute, et d’autre part par différents partenaires. Les femmes ont conscientisé leur mari ainsi que leurs familles respectives, et le programme genre de Pole Institute et ses partenaires ont mené un plaidoyer auprès des autorités de l’Etat et influencé les leaders communautaires pour soutenir, chacun en ce qui le concerne, le vœu de ces femmes de protéger leur mariage.
Plusieurs femmes ont émis le souhait de régulariser leur mariage. 48 couples ses sont inscrits sur la liste, mais au finish, seulement 22 sont arrivés en tête de la course. Certaines femmes ont vu leur mari désister en dernière minute, d’autres ont manqué l’autorisation de leur propre parents.

Une célébration sous une pluie de bénédiction !
Il était environ 11h20 quand Mme la Bourgmestre de la commune de Karisimbi, Mme Brigitte MBAYIKI SEMIVUMBI, vêtue d’une écharpe aux couleurs du drapeau national, a amorcé la cérémonie. A ce moment précis, le soleil a cédé la place à une fine pluie qui n’a duré que quelques minutes avant que cet astre ne reprenne son éclat. Un signe de bénédiction dans certaines coutumes africaines et congolaise en particulier.
Ces couples, parents de plusieurs enfants pour la plupart, ont suivi avec une grande attention la lecture des textes de lois qui doivent désormais régir leur union, toute leur vie durant. En effet, l’article 349 du code de la famille congolais stipule que : « Le mariage a pour but de créer une union entre un homme et une femme qui s’engage à vivre ensemble, jusqu’au décès de l’un d’entre eux pour partage leur commune destinée et perpétuer leur espèce ». Un renouvellement d’engagement et une imprégnation du nouveau code de la famille prononcé par l’officier de l’Etat-civil ont eu lieu sous un tonnerre d’applaudissements.
Les époux, joyeux, ont apposé leur signature dans le registre de l’Etat-civil en signe d’engagement pour la vie. Des pas de danses, sous une musique sonore, des étreintes en signe d’affection, des regards et sourires d’amour ont été observé.
C’est dans cette ambiance de bonheur que le programme genre de Pole Institute a clôturé l’année 2017.

par Solange K. Gasanganirwa

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Abonnement aux Newsletters

Abonnez-vous avec votre adresse E-mail pour être averti des nouveaux articles publiés.

Go to top