Journal du 14 Septembre 2020

Soumis par admin le mar 15/09/2020 - 09:56
  • Attaquées par des hommes armés, ils font recours à la police mais le numéro vert de celle ci a sonné dans la poche de leurs assaillants » : c’est ce qu’ont vécue quatre famille la nuit d’hier à ce matin au quartier Ndosho.
  • Le village de Kailenge s’est réveillé sous les combats opposant le 3411ème Régiment FARDC aux Miliciens NDC-Rénové de Guidon SIMWERAY.

 

SECURITE / INCURSION NDOSHO
Un groupe d’hommes armés a brutalisé et cambriolé quatre familles dans le quartier Ndosho. L’ironie du sort est que même le numéro vert de la police pour demander du secours était détenu par ces hommes armés.

 

Sécurité/Kailenge/Affrontements
Les Militaires FARDC du 3411ème Régiment FARDC ont affronté les miliciens NDC-R de Guidon ce lundi dans le centre de Kailenge village situé à moins de 3 Km du centre de la cité de Pinga en territoire de Walikale à environ 150 Km de la ville de Goma. Felix Balume Hangi

 

Sécurité/ Attaque Rubaya
Le président du Conseil Territorial de la jeunesse de Masisi condamne les meurtres à répétions enregistrés ces jours ci à Rubaya. Lwambo MUPFUNI es convaincu que l’insécurité persistante dans la zone est le fruit du conflit minier qui oppose les exploitant de ce secteur. Il demande aux autorités de mettre un terme à ce conflit et de renforcer les mesures de sécurité à Rubaya. Ce jeune indique que c’est le seul moyen de ramener la paix dans la cité minière. Il appelle aussi les jeunes de son territoire à être vigilants et à refuser toute manipulation qui les amènerait à prendre part au conflit. Lwambo MUPFUNI les autorités à décourager tous ceux qui terrorisent les populations de Rubaya en particulier et de Masisi en générale, pour des intérêts égoïstes.  Lwambo MUPFUNI est au téléphone de pole Fm

 

Sécurité/Rubaya/SMB
La Société Minière de Bisunzu appelle les autorités judiciaires à diligenter des enquêtes pour élucider les causes et les responsabilités de l’attaque par des bandits armés dans la nuit de Samedi à dimanche des villages de Muchacha et Rukaza dans la cité minière de Rubaya à Masisi. Le porte-parole de la SMB déplore que cette attaque ait fait plusieurs morts et des blessés graves. Il condamne le silence des autorités face à l’insécurité grandissante dans la zone. Freddy Nzonga ajoute que la SMB réitère son appel auprès du gouvernement congolais pour le rétablissement de la paix et l’ordre public en territoire de Masisi afin de permettre aux opérateurs économiques et à la population d’exercer leurs activités. Freddy Nzonga le dit au téléphone de Gina Mulumba.

 

BENI VILLE :
Les activités socio économiques paralysées depuis le matin de ce lundi sur appel du mouvement citoyen LUCHA navré par la recrudescence de l'insécurité. Ces militants mobilisent pour demander la démission du comité de sécurité de la ville de Beni.