josue mufula

Une fois n’est pas coutume, la balade d’aujourd’hui sera poétique. Après avoir parcouru des kilomètres des romans, des hectomètres d’essais généralement politiques, j’ai décidé de faire honneur à un genre que j’aime personnellement et que je pratique à mes heures : la poésie.
Et pour ce faire, je vais vous faire découvrir des talents locaux, des pépites produites par de petites têtes locales.
En effet, la brochure que j’ai entre les mains a pour titre : Larmes ensanglantées au Kivu, poèmes et nouvelles, une œuvre produite par de jeunes poètes et nouvellistes du Nord Kivu, sous la direction de Josué MUFULA, avec le concours du CENACLE DES JEUNES ECRIVAINS DU KIVU. La préface est d’Olivier SANGI LUTONDO, qui se définit lui-même comme poète de la paix et l’avant-propos de Guillaume BUKASA, coordonnateur de l’Union des Écrivains du Nord Kivu, que toute la ville de Goma connaît sous le pseudo de « Poète », tout simplement.
Cette brochure reprend des poèmes et des nouvelles primés à l’occasion d’un concours en faveur des jeunes de Goma. La moisson est impressionnante. Autour du thème de la paix –et de la violence et des conflits qui apparaissent en filigrane- les plumes de ces jeunes filles et de ces jeunes hommes ont produit du travail de qualité. Les talents sont là, réels, immenses. Ce concours a constitué une sorte de tuyau d’échappement du trop-plein d’émotion, de cette passion dévorante qui sont le propre de la jeunesse.
Ones

Commentaires

Merci de faire découvrir davantage ce chef-d’œuvre qui regorge et met en exergue les talents latents des jeunes du Kivu...

Ajouter un commentaire

Abonnement aux Newsletters

Abonnez-vous avec votre adresse E-mail pour être averti des nouveaux articles publiés.

Go to top