POLE INSTITUTE, Hydrocarbures dans le Rift Albertine

POLE INSTITUTE, Hydrocarbures dans le Rift Albertine : opportunités de développement ou risques d’instabilité ? Promouvoir la coopération et la stabilité régionale grâce aux ressources transfrontalières, Goma, 2014, 120p. Après avoir consacré deux numéros de votre émission à Barack Obama, auteur de deux livres à succès et dont le retentissement a été encore plus grand encore après son accession à la magistrature suprême des Etats-Unis comme premier Président noir et le 44ème de rang, nous allons revenir chez nous. Et dans notre maison, à Pole Institute. Pour ceux qui ne le savent pas, Pole Institute n’a pas que la radio Pole FM, il est aussi un centre de recherche et de production. On y produit des œuvres d’intelligence selon les dimensions politique, économique et culturelle. En attendant que nous vous proposions des émissions spécifiques basées sur notre travail dans les prochains jours, je vais vous présenter quelques extraits d’une recherche intitulée : Hydrocarbures dans le Rift Albertine : opportunités de développement ou risques d’instabilité ? Promouvoir la coopération et la stabilité régionale grâce aux ressources transfrontalières, Goma, 2014, 120p. Les auteurs
1.Johnson Dominic, Allemagne, journaliste au Taz, chercheur principal à Pole Institute
2.Ir Ndimubanzi Emmanuel, CD Mines du Nord Kivu, vice-Président de Pole Institute
3.Ngendahayo Richard, Rwanda, consultant
4.Professeur Christophe Sebudandi, Burundi, membre de Pole Institute, chef d’équipe de cette recherche
5.Sekyewa Ronald Edward, Ouganda, Consultant.
6.Dr. AloysTegera, directeur de la Recherche à Pole Institute, coordinateur scientifique de la recherche.
L’étude examine les opportunités et les risques associés à l’exploration pétrolière et gazière dans le Rift albertine, la région des GL africains suscitant le plus d’intérêt depuis la découverte des réserves importantes en Ouganda en 2006. La particularité de cette région est que toutes les réserves de pétrole et de gaz, connues et présumées, se trouvent à cheval des frontières de la RDC avec ses voisins de l’Est, à savoir l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi et la Tanzanie. ce phénomène ouvre des possibilités inédites de coopération transfrontalière, mais comporte aussi des risques majeurs de conflits transfrontaliers, si des stratégies préventives ne sont pas initiées par les parties prenantes et leurs partenaires pour les juguler.
Ones

Ajouter un commentaire

Abonnement aux Newsletters

Abonnez-vous avec votre adresse E-mail pour être averti des nouveaux articles publiés.

Go to top