LA TABLE RONDE DE BASHALI du 13 au 15 février 2018

Le consortium International Alert (Alert) et Pole Institute (Pole) mettent en œuvre le projet « Njia za Makubaliano/ Les chemins vers les accords » en collaboration avec deux organisations nationales, Action Solidaire pour la Paix (ASP) dans la chefferie de Bashali et Aide et Action pour la Paix (AAP) dans la chefferie de Bwito ; la population locale et les chefs locaux en chefferies de Bashali et de Bwito dans la Zone prioritaire (ZP) au tour de Kithsanga. Ce projet est financé par le fonds de cohérence pour lastabilisation (FCS) à travers le PNUD et cela pendant deux ans, et est coordonné par le Secrétariat technique de SSU et STAREC. 
Il couvre le pilier « soutien au dialogue démocratique », qui est l’un de cinq piliers du programme ISSSS (I4S) dans la ZP au tour de Kitshanga. Le but de ce projet est de renforcer la confiance et la légitimité mutuelle entre l'État et les communautés dans la ZP autour de Kitshanga, pour qu'ils puissent résoudre et/ou atténuer ensemble les principaux moteurs de conflits.
En Chefferie des Bashali, les communautés et les autorités locales ont adopté que le pilier « Dialogue Démocratique » du programme I4S parte de l’évaluation et actualisation des engagements existant issus de précédents dialogues communautaires, pour redéfinir des actions spécifiques de stabilisation.
C’est ainsi que les organisations Alert, Pole, ASP et AAP, membres du consortium qui pilote et qui met en œuvre ce pilier, se sont accordées, avec les communautés, les acteurs clés, les autorités locales et les signataires des engagements portant sur la paix et la stabilisation sur les Bashali, sur l’organisation d’une table ronde d’évaluation et d’actualisation desdits engagements.​

      1. Tenue de l’activité.

La Table ronde d’évaluation et actualisation des accords de paix des Bashali et la localité de Pinga a eu lieu du 13 au 15 février 2018.
Cette activité a été organisée en application des conclusions de la rencontre du 14 juin 2017 tenue entre les partenaires de mise en œuvre du programme de stabilisation en général et du projet « Njia za Makubaliano».
Durant trois jours les représentants des communautés Nyanga, Hunde, Tutsi et Hutu ont évalué les différents accords de paix, et tenant compte du contexte actuel, les participants ont réfléchit sur des actions pouvant être menées pour accélérer la stabilisation des Bashali. Ces actions ont été coulées dans un plan d’action pour lequel toutes les communautés et autorités locales ont signé un engagement pour sa mise en œuvre. Par ailleurs les communautés ont confié aux CITC (Comités Inter Paysans de Transformation des Conflits) la responsabilité de suivre la mise en œuvre de différentes actions décidées.

     2. Conclusions et nouvelles pistes.

Un papier de déclaration finale a été signé par les participants et porte sur les sept principaux défis relevés au cours des assises qui sont :

  1. La Persistance de l'appellation Munyarwanda,
  2. La participation inclusive à la gestion administrative de la chefferie,
  3. L'insécurité,
  4. La persistance des camps des déplacés
  5. Les difficultés d'accès à la terre,
  6. La facilitation du retour des autorités coutumières dans leurs entités telle que décidée pendant le dialogue intercommunautaire de 2014 ;
  7. La réparation du dommage causé par les HUNDE aux NYANGA suite à l’assassinat du Mwami Ngulu Maneno. 

Et enfin, un sondage des priorités  des actions a été réalisé  auprès des participants et qui a ressorti les actions suivantes:
 

  1. Eradiquer l'insécurité en traquant les groupes armés ;
  2. Réhabiliter les axes routiers ;                                                                                 
  3. Restaurer l'autorité de l'Etat ;
  4. Organiser des rencontres  de cohésion  sociale dans la chefferie ;
  5. Installer une police de proximité;
  6. Mener un plaidoyer auprès  des concessionnaires des terres ;
  7. Procéder à la fermeture des camps des déplacés ;
  8. Sensibiliser les groupes armés à l'éveil de la conscience ;
  9. Soutenir l'action de la gestion inclusive de la chefferie. 

Kitshanga, le 15 Février 2018.

Leopold RUTINIGIRWA 

télécharger l'acte d'engagement en PDF sur le lien ci-dessous 

Ajouter un commentaire

Abonnement aux Newsletters

Abonnez-vous avec votre adresse E-mail pour être averti des nouveaux articles publiés.

Go to top