Le mois de la femme à Pole Institute

Le mois de la femme à Pole Institute

En ce début d’avril, une rétrospective sur les activités organisées par le Programme Genre de Pole Institute en l’honneur du mois de la femme s’impose. En effet, le mois de mars a été fructueux et riche en évènements, à la fois internes et externes.
Il a débuté par une journée de réflexion sur le financement des organisations de droits des femmes et les difficultés y afférant, qui a été organisée par le Fonds de Développement des Femmes Africaines (AWDF) le mardi 1er mars. Le lendemain, AWDF s’est rendue dans les bureaux de Pole Institute afin d’en apprendre davantage sur ses orientations et actions, en vue d’un potentiel partenariat futur. La condition de la femme en République Démocratique du Congo (RDC) et la problématique des violences sexuelles ont notamment été abordées.
Ensuite, différentes activités ont été mises en place au sein même de Pole Institute. Une formation sur l’épargne ainsi qu’une conscientisation sur le genre et les violences basées sur le genre ont réuni 38 femmes « gagne-petit » les 7 et 8 mars et se sont conclues par un spectacle de danse contemporaine accompagné d’un cocktail. Cette rencontre fut la première en 2016 d’un accompagnement de long terme dont la prochaine étape aura lieu mi-avril avec cette fois-ci une rencontre en couple dans le but d’échanger sur la paix dans les ménages en présence des deux acteurs principaux. L’Université Alternative de Pole Institute a quant à elle consacré sa séance de travail du 19 mars au thème de la sexualité et des nouvelles technologies. Les jeunes ont alors pu discuter de leur vision de la sexualité et leurs sources d’informations sur ce sujet. Là encore, le débat ayant été très riche, une séance par mois sera dédiée à des thématiques touchant au genre, à la sexualité, à l’amitié et au mariage. La radio Pole FM a également été mise à contribution à travers la diffusion de plusieurs poèmes sur la femme. Ceux-ci sont l’œuvre d’artistes locaux et ont été déclamés dans leur langue locale, à savoir en kilega, kinande, kinyarwanda, mashi, kihunde, ainsi qu’en français.

Enfin, des personnes externes ont sollicité le Programme Genre pour des conseils ou pour des interventions concernant les femmes. C’est par exemple le cas de jeunes de l’Université Catholique de la SAPIENCIA qui sont venus le vendredi 11 mars chercher un accompagnement pour l’organisation de l’élection d’une Ambassadrice dans leur université, qui sera chargée de représenter les étudiants et étudiantes. Bénite a été élue le samedi 19 mars. De même, des étudiants de l’ULPGL ont tenu à organiser une conférence sur le rôle de la femme dans la résolution pacifique des conflits avec le Programme Genre de Pole Institute comme intervenant. Celle-ci s’est tenue le mercredi 31 mars dans la grande salle de l’ULPGL et a conclu ce mois bien chargé de la femme.
Le Programme Genre de Pole Institue est satisfait des activités qui se sont tenues et des discussions qui ont eu lieu pendant ce mois de mars 2016 et espère qu’elles ont pu servir à faire réfléchir les hommes comme les femmes sur le rôle de la femme et des problématiques auxquelles elle fait face actuellement.

Goma, avril 2016.

Ajouter un commentaire

Abonnement aux Newsletters

Abonnez-vous avec votre adresse E-mail pour être averti des nouveaux articles publiés.

Go to top