Operation "Goma Ville sans Arme" Bouclage des camps Katindo et Munzenze

Plusieurs militaires, policiers ainsi que certains civiles ont été interpellés hier jeudi à la suite d’un double bouclage des camps Katindo et Munzenze. C’est l’une des opérations menées conjointement par les FARDC et la PNC dans le cadre de l’opération « Goma Ville sans armes » avec pour objectif de ramener tous les blessés de guerre à Rumangabo. Plusieurs armes et munitions ont également été saisies. Les deux camps étaient quadrillés depuis tard pendant la nuit du mercredi 6 Novembre par les éléments de la Police Militaire des Forces Armées de la République Démocratique du Congo et ceux de la Police Nationale Congolaise. Tous ceux qui se trouvaient dans les camps ont été ramassé puis conduit au stade de l’unité pour l’identification, même les militaires blessés de Guerre. Les épouses de ces derniers ont manifesté leur colère quant elles ont appris que leurs maris seront relocalisé vers Rumangabo.
D’autres ont affirmé que certains militaires leur ont pris leur argent pendant cette opération.
Pour le Colonel Olivier Hamuli, Porte parole Militaires des FARDC au Nord Kivu, cette opération leur permettra de remettre l’ordre quant au mouvement des militaires mais aussi d’évoluer progressivement dans le cadre de l’opération Goma sans armes. Olivier Hamuli souligne que les blessés de guerre seront toujours à la charge du Gouvernement congolais comme cela a toujours été le cas.
Rappelons qu’il y a eu au cours de cette opération près d’une centaine des militaires et policiers interpellés sans compter leurs dépendants et des civils qui louaient illégalement des maisons dans des camps militaires.

Audio-MP3: 
Tags: 

Ajouter un commentaire

Abonnement aux Newsletters

Abonnez-vous avec votre adresse E-mail pour être averti des nouveaux articles publiés.

Go to top