Bwito : Fleuron de la toute puissante industrie agricole devenu le dernier retranchement des FDLR rwandais

Date de publication: 
Octobre 2018
Dans le cadre de la mise en oeuvre de l’I4S en collabo-ration avec l’Unité d’Appui à la Stabilisation et le STAREC, deux organisations, Alert International et Pole Institute ont été sélectionnées et constituées en consortium pour exécuter le projet NJIA ZA MAKU-BALIANO financé par le Peace Building Fund, et les fonds gérés par le PNUD. Un montage d’entrée de jeu compliqué et lourd à cause notamment de cette confluence de pratiques et de cultures dans la gestion d’un tel projet en zones hautement sensibles et fragiles. Les zones choisies furent Kitchanga et ses alentours dont Pinga et la chefferie de Bwito. Ce rapport se focalise prioritairement au travail effectué dans les sept groupements du Bwito à savoir, Bishusha, Bukombo, Kihondo, Bambo, Kanyabayonga, Mutanda et Tongo, entre novembre 2017 et août 2018. L’objectif de ce projet était double. Il s’agissait dans un premier temps, d’identifier et d’analyser les dynamiques et les causes des conflits dans le Bwito et ensuite proposer des mécanismes de stabilisation de cette chefferie.
Categorie du Livre Publié: 
Dossiers

Ajouter un commentaire

Abonnement aux Newsletters

Abonnez-vous avec votre adresse E-mail pour être averti des nouveaux articles publiés.

Go to top